Véhicule neuf : plus cher en 2015 !

Véhicule neuf : plus cher en 2015 !


La 14e édition du Salon automobile Autowest a pris des couleurs. Contrairement aux années précédentes, les concessionnaires sont venus en force pour sauver une fin d’année difficile. Une année marquée par une chute du marché de 20%.

Le véhicule neuf sera plus cher à partir de janvier 2015. La grande majorité des concessionnaires automobiles sont contraints de revoir à la hausse les prix des véhicules, au vu des dernières données liées à la chute du baril du pétrole, d’une part, et l’instabilité de l’euro et du dollar, mais aussi la dévaluation du dinar algérien dans un contexte monétaire international complexe. Et si certains représentants des firmes étrangères en Algérie préfèrent maintenir ce cap à partir de janvier prochain, il n’en demeure pas moins que leurs prévisions de vente subiront un effet contraire à leurs attentes.

Autrement dit, ces concessionnaires devraient supporter le manque à gagner et la différence liée aux fonds injectés dans l’investissement interne. Du coup, aucune marque n’échappera à cette hausse attendue, et tous les modèles seront majorés de 2 à 5%, selon, évidemment, les volumes de ventes. Ceux qui pourraient opérer du dumping, au grand dam de la santé financière de leurs entreprises, ou encore en annonçant des ristournes oscillant entre 150 000 DA à 450 000 DA, seront mis devant le fait accompli. En d’autres termes, ces concessionnaires automobiles n’auront aucun choix que de se soumettre aux lois du marché. Un marché qui a fléchi de 20% en termes de vente et de 30% en termes d’importation. Pis encore, certaines marques subiront un effet dévastateur tant que les opérations de déstockage massif sont assujetties à une baisse des prix. En ce sens, environ 150 000 véhicules neufs sont en souffrance dans les stocks, et les concessionnaires doivent impérativement sauver leurs stocks, d’une part, et les épargner du nouveau cahier des charges qui sera validé fin décembre, d’autre part. Un cahier des charges qui dicte une autre démarche en termes d’équipements de sécurité et qui influera, sans aucun doute, sur les tarifs à appliquer sur le véhicule neuf. Il faut dire que certains concessionnaires restent prudents, même si le Salon Autowest connaît une véritable guerre des prix entre les concessionnaires. Ce qui confère à ce Salon automobile Autowest d’Oran (SAAO-2014), qui se déroule, chaque année, au Centre des conventions d’Oran, le mérite de constituer l’espoir de voir fleurir une industrie automobile nationale ainsi qu’une meilleure gestion des aspects commerciaux, du marketing et de la communication. Mais les regards sont surtout tournés vers le service après-vente, maillon faible du marché automobile en Algérie, où le client attend une véritable prise en charge de ses doléances. Loin de connaître le même sort que le Salon d’Alger en termes de ventes, cet événement verra, pendant dix jours, des clients volatils défiler devant les modèles sans trop mettre la main à la poche si les remises ne sont pas conséquentes. Raison pour laquelle chaque concessionnaire a préféré réserver sa petite surprise pour l’événement afin de surprendre son concurrent.

Du reste, l’organisateur de l’événement, en l’occurrence Somex International Plus (SIP) du SAAO-2014, n’a pas fait les choses à moitié. Ce salon se veut une référence en termes de qualité d’organisation, de communication et de prise en charge des préoccupations, que ce soit pour les participants ou pour le grand public. Pour cette année, le SAAO-2014 a enregistré la présence de 80 exposants.

« Cliquez ici pour lire l’article depuis sa source »


693 vues0 réactions