Pulsar, la Nissan anti-Golf et Mégane

NOUVEAUTÉ — Cela faisait 8 ans que Nissan n’avait pas proposé en Europe de berline familiale compacte conventionnelle. La Pulsar arrive pour fidéliser la clientèle qui se serait lassée de son Qashqai.

On peine à le croire aujourd’hui mais en 2006, Nissan jouait un rôle anecdotique en France comme en Europe, loin derrière son compatriote Toyota. Comme il semblait lointain le souvenir de l’époque glorieuse de la Primera (1990), première Nissan conçue « pour et par des Européens » et de la Micra, élue Voiture de l’Année en 1993 !

Bien sûr, il y eut la berline compacte Almera (née Pulsar au Japon), soutenue au lancement par une campagne publicitaire au ton impertinent (« Enfin une voiture de riches qui n’est pas faite pour eux. »). Entre 1996 et 1998, elle s’en vendit davantage en France que la terne Toyota Corolla d’alors. Mais la seconde génération (2000 à 2006) ne put jamais reproduire cet exploit.

Une compacte plus sobre et moins chère que le Qashqai pour fidéliser la clientèle
Succès d’estime aussi pour le monospace Almera Tino, premier concurrent du Renault Scénic (1997). Il fut très apprécié des Français, de loin les plus grands amateurs du genre en Europe, mais assez peu des Allemands, des Britanniques ou des Espagnols. Échec cuisant.

« Cliquez ici pour lire l’article depuis sa source »


937 vues0 réactions