Nissan Algérie intervient en médiateur

sup automobile art3

Nissan Algérie, le représentant de la marque nippone en Algérie, a décidé d’intervenir en sa qualité de médiateur entre des clients de la marque japonaise lésés et son ancien agent de Ben Aknoun, Nord Motors.
Comme annoncé dans nos colonnes en date du 17 juillet 2014, ce sont plus d’une vingtaine de clients qui auraient été arnaqués par ce concessionnaire. En effet, plusieurs clients qui avaient commandé des véhicules chez cet ancien agent depuis fin décembre 2013 attendent les clefs de leur véhicule.
D’autres, qui ont carrément annulé leur commande, ont été priés de patienter 3 à 5 mois pour récupérer leur argent. Cette fois-ci, c’est Nissan Algérie qui a décidé d’intervenir en médiateur entre les clients arnaqués et l’ancien agent, et ce, afin de trouver une solution à ce problème. Selon un communiqué parvenu à notre rédaction, le représentant de la marque japonaise en Algérie a décidé d’intervenir comme médiateur lors des négociations entre l’ex-agent et les clients lésés afin de régler ce problème.
Bien que le seul et unique lien contractuel et financier existant soit entre la Sarl Nord Motors et les personnes lésées, Nissan Algérie a proposé, poursuit le communiqué, de prendre en charge la dette contractée par la Sarl Nord Motors de l’ensemble des clients, en contrepartie de garanties financières et de véracité d’un certain nombre de pièces administratives en respect des lois et réglementations en vigueur afin de pouvoir livrer les véhicules dans les meilleurs délais.
«A ce jour, Nissan Algérie reste en attente de réception de documents de la part de la Sarl Nord Motors et de la vérification par les services légaux de la conformité juridique et réglementaire des éléments de l’accord», est-il encore indiqué dans cette missive.
Selon Nissan Algérie, son ancien agent de Ben Aknoun aurait encaissé pour l’ensemble des commandes concernées 100% des montants et n’a transmis à la direction de Nissan Algérie que 10% de ces montants, comme l’exige par ailleurs la réglementation en vigueur, et en ayant communiqué des informations souvent erronées aux services concernés afin de les empêcher de contacter directement les personnes concernées. En attendant un dénouement heureux à cette situation, les clients lésés de Nord Motors continuent de souffrir le martyre. 

Nadir Kerri
« Cliquez ici pour lire l’article depuis sa source »


614 vues0 réactions