La tendance baissière se confirme au 1er trimestre 2014 Recul de près de 23% des importations de véhicules

Recul de près de 23% des importations de véhicules

En comparant les résultats du premier trimestre 2014 avec ceux de 2013, les douanes algériennes enregistrent 120.219 véhicules importés, contre 156.015 véhicules importés à la même période en 2013, soit une baisse de 22,94%.

Ainsi, la valeur des importations des principaux concessionnaires a atteint 125,72 milliards de dinars, soit environ 1,61 milliard de dollars, contre 149,93 milliards de dinars qui représentent 1,91 milliard de dollars sur la période de référence de 2013, soit une diminution de la facture de près de 15,7%.

Pour rappel, les importations de l’Algérie des voitures ont enregistré, durant 2013, un recul en valeur de 3,5% et en nombre de 8,4%. Certains spécialistes ont déjà prédit le retour du marché de l’automobile à la normal en 2013. Car, les importations des véhicules avaient dépassé les 600.000 unités en 2012. Un chiffre record qui a entrainé une baisse des importations tout au long de l’année 2013 et qui se maintienne décidément aussi durant les trois premiers mois de l’année en cours.

Sur le même registre de comparaison, le montant des importations des véhicules a atteint plus de 7,33 milliards de dollars en 2013 contre 7,60 milliards de dollars en 2012. Le nombre d’unités ainsi importées, il passe à 554.269 véhicules en 2013 contre 605.312 voitures en 2012.

En toute évidence, les pouvoir publics ont décidé d’assainir le marché de l’automobile en mettant le cap sur la production. D’ailleurs, les concessionnaires automobiles sont sommés d’investir dans un délai de trois ans. A ce propos, ils seront obligés durant cette durée de mettre en place une activité industrielle ou de service qui a un lien direct ou indirect avec l’industrie automobile.

Cette stratégie a été mise en place notamment pour accompagner dans la sous-traitance en matière de fourniture à l’usine Renault prévue de rentrer dans la phase de production en novembre prochain.

La sortie du premier véhicule Renault Symbol « made un Algéria » est attendu pour fin novembre 2014. L’usine devra produire 25 000 unités annuellement dans la première étape avant de passer à 75 000 unités par an à l’horizon 2020.

« Cliquez ici pour lire l’article depuis sa source »


1044 vues0 réactions