Course automobile : La GT Academy de Nissan s’invite en Algérie

La GT Academy de Nissan s'invite en Algerie

La GT Academy de Nissan s’invite en Algérie
Pour la septième année consécutive, le constructeur automobile Nissan et Sony (via sa console PlayStation) lancent la GT Academy, une compétition qui permet la découverte de nouveaux talents de pilotes de course. La particularité de l’édition 2015 réside dans l’élargissement des groupes des participants à trois nouveaux pays de l’Afrique du Nord, à savoir l’Algérie, le Maroc et l’Egypte.

Nissan Algérie, filiale du groupe industriel Hasnaoui et représentant de la marque nippone dans le pays, a pris part, samedi dernier, à un événement organisé à Sharm El Cheikh, durant lequel Nissan a annoncé cette nouvelle. Pour les Algériens qui ne connaissent pas la GT Academy, il s’agit d’une compétition dont la première étape est purement virtuelle.

Après une sélection sur une épreuve se jouant sur console Playstation 3, via le jeu Gran Turismo 6, les meilleurs joueurs gagnent le droit de se mesurer au jury de la GT Academy sur le plan national, puis international au travers d’épreuves virtuelles (simulation), réelles (sur de vraies voitures de sport) et même physiques (épreuves d’endurance sportive). Une finale internationale est prévue sur le circuit de Silverstone, en Angleterre, au début du mois d’août, et à laquelle participeront les 6 meilleurs vainqueurs nationaux. Au terme de cette finale, un grand vainqueur débutera un programme en sport automobile avec le soutien de Nissan et de Sony.

Concrètement, l’organisateur de l’événement a annoncé que la qualification de GT Academy débutera en Algérie du 3 au 17 du mois prochain au Centre commercial Ardis, à Alger, et du 18 au 25 du même mois au showroom de Nissan Algérie, aux Pins Maritimes. Des Pods de course et des simulateurs y seront installés et 20 vainqueurs seront sélectionnés pour progresser vers la finale Nord Afrique qui se déroulera, le 11 juin prochain, en Egypte où ils seront mis à l’épreuve à travers des tests d’endurance physique et de conduite sur de voitures réelles et virtuelles.

Six candidats, les plus prometteurs, seront retenus par la suite pour être envoyés au camp de formation du célèbre circuit de courses de Silverstone, où ils entameront la dernière étape de la compétition face aux meilleurs du monde pour le prix ultime, en l’occurrence la prestigieuse course des 24 Heures de Dubaï.

Les juges chargés du suivi de la compétition seront également à la recherche de talents, de motivation, de passion et d’implication à l’état pur pour déterminer lequel des concurrents aura l’étoffe d’un pilote de course professionnel. Au terme de cette finale internationale, un grand vainqueur passera, enfin, du monde virtuel à la vie réelle en débutant une carrière avec Nissan, avec une chance de rejoindre les athlètes de l’équipe Nismo, l’élite de la marque nipponne.

Du virtuel au réel

Il faut dire, en somme, que la GT Academy n’est pas un «plan com» inventé par Nissan. Les vainqueurs des précédentes saisons de cette compétition sont maintenant des pilotes de course réguliers. En 2015, le britanique Jann Mardenborough, vainqueur en 2011, participera dans le Championnat mondial d’endurance pour le compte de Nissan dans la catégorie top LM P1 et dans le GP3, une pépinière pour la Formule 1, avec l’équipe de Carlin qui a remporté le championnat.

Ahmed Bin-Khanen, d’Arabie Saoudite, est, jusqu’ici, le seul joueur du monde arabe ayant pu prouver son talent dans cette compétition lors des précédentes éditions. Il a, en effet, remporté la compétition du Moyen-Orient, en 2014, et a déjà vu sa vie changée par GT Academy. Il a participé aux 24 Heures de Dubaï en janvier dernier à bord d’une Nissan GT-R Nismo GT3.

Son équipe, entièrement issue de la GT Academy, a fini en seconde position dans la catégorie du top Pro-Am, et à la 5e place dans le classement général. Rencontré à Charm El Cheikh pour le lancement de GT Academy Afrique du Nord, l’heureux sélectionné nous dira qu’au départ, sa passion pour cette compétition avait commencé en jouant à Gran Turismo sur sa PlayStation dès l’âge de 10 ans.

Plus tard, en découvrant la GT Academy sur Facebook, le jeune Ahmed décida alors de s’engager dans ce programme en s’entraînant préalablement sur sa console. Il obtiendra ainsi un temps record à la sélection nationale de son pays, puis sur l’ensemble de la région Moyen-Orient.

L’entraînement d’endurance physique, à raison d’une heure par jour, lui a permis par la suite d’être qualifié à d’autres épreuves sur des voitures réelles et de remporter d’autres victoires. «Il y a un an, j’étais assis sur mon canapé en train de jouer et maintenant je suis un pilote de course dans la vie réelle. Entrer dans GT Academy a changé ma vie pour toujours. J’ai terminé sur le podium aux 24 Heures de Dubaï, mais la victoire demande de la pratique, du dévouement, de la détermination et de croire qu’on peut réaliser son rêve», a-t-il conclu. 

« Cliquez ici pour lire l’article depuis sa source »


781 vues0 réactions